Rechercher

Le mouchoir en tissu, aussi hygiénique que celui en papier ?

Mis à jour : 15 nov. 2020

À chaque fois que nous parlons de mouchoirs en tissu, on nous répond spontanément ‘c’est dégueux’ ou encore ‘je ne veux pas avoir de la morve dans la poche’. Bien évidemment ces réactions sont normales dans le sens où elles répondent à l’attendu ou à la norme sociale. Aujourd’hui, on exclut le sujet sanitaire (qui sera traité la semaine prochaine), on se retrousse les manches et on vous parle de l’hygiène du mouchoir en tissu !


75% des usagers de mouchoirs en papier le remettent dans leur poche

Tu ne te mouches qu’une fois dans ton mouchoir en papier ? Tu le jettes directement dans une poubelle après utilisation ? Tu ne mets jamais (ô grand jamais) ton mouchoir usagé dans ta poche ou dans ton sac ? Tu te laves les mains après chaque mouchage ? Si tu as répondu ‘oui’ à chacune de ces 4 questions, alors et seulement alors, on peut dire que ton usage est 100% hygiénique. Mais si tu fais partie des 75% d’usagers de mouchoirs en papier qui le remettent dans leur poche pour le réutiliser plus tard, dans ce cas ce n’est pas plus hygiénique que de le faire dans un mouchoir en tissu.


Pour ce qui est d’avoir de la ‘morve’ (autrement appelée mucus nasal) dans les mains, le mouchoir en papier n’est pas le champion quand il se déchire. Avec un grammage et un maillage de tissu bien étudié, le mouchoir en tissu est bien plus imperméable et fera donc bien mieux le job que n’importe quel mouchoir en papier !


Concernant le lavage, activité réservée exclusivement au tissu (sauf oubli dans une poche ? on sait que ça vous est déjà arrivé, souvenir souvenir), un lavage simple est largement suffisant à 30 ou 40ºC (encore une fois en excluant la présence de virus) dans votre lessive habituelle. Mais certains trouvent ça répugnant de laver leur morve avec le reste de leur linge. Sais-tu que les sous-vêtements absorbent tout ce que le corps rejette : transpiration, glaires, sang, matières fécales et autres mycoses ? Pourtant, tu ne t’aies sûrement jamais mis au port de la culotte ou des chaussettes à usage unique. D’ailleurs, pour ce qui est de vos sécrétions nasales, nous en ingurgitons jusqu’à 1L par jour que nous digérons dans notre estomac grâce à notre suc gastrique. Quand elle devient trop abondante, c’est le moment où il faut sortir son petit mouchoir.


Bref, lavé dans de bonnes conditions, "Le mouchoir en tissus n'est pas moins hygiénique que le mouchoir en papier.”, pourrait-on conclure avec Yves Van Laethem, infectiologue au CHU Saint-Pierre.


Posts récents

Voir tout

© 2020 par La France qui se mouche tôt.

  • Facebook
  • Instagram